Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

      Ce blog est lié au site www.pourlecommunisme.com, rédigé par un militant du PCF, dans le but de publier plus rapidement des positions et informations liées aux sujets du site. Il est également devenu un blog de suivi (discontinu) de l'actualité du PCF, de réactions à divers sujets n'ayant pas leur place sur le site.

     www.pourlecommunisme.com est un site qui s'attaque directement aux critiques faites contre le communisme (millions de morts imputés à l'idéal communiste, faillite économique, etc...). Il ne fait la promotion d'aucun régime existant ou ayant existé par le passé, s'efforce de comprendre les faits et de proposer des pistes pour l'avenir.

     Vous êtes anticommuniste et voulez débarasser le monde d'un jeune fou qui, selon vous, risque de faucher à nouveau des millions de vies?

Vous êtes stalino-maoïste (pardon : marxiste-léniniste-pensée-Mao-Zedong) et voulez écraser la vermine révisionniste que je suis?

Vous voulez simplement parler du communisme?

Alors ce blog est pour vous.

 

Communisme communiste révolution réforme capitalisme libéralisme argent entreprise impôt état France Europe URSS Chine USA Monde PCF NPA LCR LO UMP PS Modem élection Buffet Besancenot Laguiller Bové Marx

Rechercher

Archives

26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 19:29

En attendant un article sur la crise financière (Mardi, ça vous va?), je poste un petit sujet (vraiment petit pour une fois) apparemment anodin. Il s'agit d'une réclamation que j'ai envoyé à la RATP sur un accident qui aurait pu me coûter une jambe il y a une semaine:



"Bonjour,

 

Je voudrais signaler à la RATP que le Dimanche 19 Octobre, en empruntant la ligne 14, j’ai été –comme cela est arrivé à d’autres usagers de la RATP et de la SNCF - happé par les deux portes d’une entrée de ladite ligne (celles du train plus celles du tunnel de sécurité). Ou plutôt l’une de mes jambes l’a été. Alors certes, sortant en trombe, j’ai franchi la porte alors que la sonnerie (ou « ronfleur ») retentissait déjà. Cependant, je vous laisse imaginer ce que cela aurait donné si j’avais été un enfant de 10 ans ou moins (j’en ai 23 en réalité), incapable de discerner le danger, et qui se serait retrouvé doublement pris en tenaille. Dans n’importe quel immeuble on peut trouver des ascenseurs équipés de détecteurs de corps empêchant les portes de se refermer sur quelqu’un, ou du moins sur ses jambes, mais il n’y en a pas pour la ligne censée être la plus moderne du métro parisien. J’ose espérer que la rame ne serait jamais partie sans que toutes les portes se soient complètement refermées, sans quoi, si je n’avais pu me dégager avec le concours d’autres passagers, j’aurai été amputé – et très douloureusement- de la jambe droite.

 

Je me permettrai une petite remarque pour finir : en mettant en marche cette ligne automatisée en 1998, la RATP a montré qu’elle tenait à lancer de grands projets pour économiser des emplois de conducteurs ainsi que des risques de grèves. Pour ce qui est de la sécurité des passagers, la priorité est moindre, apparemment.

 

Cordialement. "

Alors certes, on pourrait dire que la manette d'alarme présente (normalement) dans chaque rame aurait pû être utilisée pour bloquer le départ du train. Question: et qu'aurais-je fait si j'avais été seul, ou presque, dans la rame, par une heure tardive, ou simplement si personne n'était intervenu? Il faut vraiment que les portes du métro parisien soient équipées d'une détection de corps efficace.


Réponse de la RATP:

Une honorable employée de Rentre Avec Tes Pieds du service public du transport parisien m'a joint pour répondre à ma critique, et m'a assuré que les portes se seraient de toute façon réouvertes. Ce dont je n'ai pas vraiment eu l'impression lors de l'évènement. Et ça n'enlève rien au fait qu'un enfant en bas âge aurait pu être durement frappé. Et lorsque j'ai parlé de détecteurs de corps, elle m'a répondu que cela représenterait un investissement très lourd pour refaire les portes que Matra avait conçues, et qu'en plus si l'on réouvre les portes à chaque fois que quelqu'un veut passer, on va cumuler les retards sur le trajet, pensez donc, chacun sait que les usagers ne s'autodisciplinent pas...Au final j'ai l'impression de retrouver un phénomène que j'ai déjà connu dans des travaux de programmation que j'ai déjà eu à effectuer: lorsque l'on a affaire à un projet complexe, les programmeurs, si bons soient-ils, se focalisent sur les missions les plus complexes. Et on passe sur les cas limites, avec une faible probabilité d'occurrence, et peu glorieux à traiter...Alors que ce sont eux qui peuvent faire capoter un projet entier. La sécurité des portes a dû être l'un de ces sujets.

Partager cet article

Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Sur le Net
commenter cet article

commentaires