Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

      Ce blog est lié au site www.pourlecommunisme.com, rédigé par un militant du PCF, dans le but de publier plus rapidement des positions et informations liées aux sujets du site. Il est également devenu un blog de suivi (discontinu) de l'actualité du PCF, de réactions à divers sujets n'ayant pas leur place sur le site.

     www.pourlecommunisme.com est un site qui s'attaque directement aux critiques faites contre le communisme (millions de morts imputés à l'idéal communiste, faillite économique, etc...). Il ne fait la promotion d'aucun régime existant ou ayant existé par le passé, s'efforce de comprendre les faits et de proposer des pistes pour l'avenir.

     Vous êtes anticommuniste et voulez débarasser le monde d'un jeune fou qui, selon vous, risque de faucher à nouveau des millions de vies?

Vous êtes stalino-maoïste (pardon : marxiste-léniniste-pensée-Mao-Zedong) et voulez écraser la vermine révisionniste que je suis?

Vous voulez simplement parler du communisme?

Alors ce blog est pour vous.

 

Communisme communiste révolution réforme capitalisme libéralisme argent entreprise impôt état France Europe URSS Chine USA Monde PCF NPA LCR LO UMP PS Modem élection Buffet Besancenot Laguiller Bové Marx

Rechercher

Archives

3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 11:35

Ce blog étant maintenant suspendu, je vous invite à suivre l'actualité d'un site ouvert et participatif, plus proche de mes convictions: le site de l'Association Républicaine pour le Socialisme et l'Indépendance Nationale (www.arsin.fr) :

 

 

 
 
 
Ce site reproduit nombre d'articles de blogueurs de gauche souverainistes et/ou socialistes, et même d'autres horizons, tant que les contributeurs sont ouverts au débat.
Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Sur le Net
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 14:47

    Bien que je sois loin d'être d'accord avec tous les articles du webzine Le Grand Soir, voici un article qui fait une très bonne compilation de la logique à géométrie variable des anticommunistes, de droite comme "de gauche" (notamment la pique sur les anarchistes, très juste). On peut juste regretter que ce texte ait été rédigé dans une optique marxiste-léniniste, reprenant l'explication du déclin de l'URSS par le "révisionnisme" et citant les "succès" économiques du stalinisme (alinéa 14), ou relativisant les ravages du maoïsme (alinéa 35). Les marxistes-léninistes (stals) n'admettront de toute façon pas que les chiffres apparemment impressionnants de la croissance industrielle soviétique sous Staline résultaient d'une croissance extensive (davantage d'usines et d'ouvriers), et pas intensive (la productivité de chaque travailleur progressait peu), et donc que cette croissance devait logiquement, en continuant ainsi, s'épuiser un jour.

    Mais à part cela, quasiment tous les points évoqués sont (très) pertinents.

 

Les 40 règles de base de l’anticommunisme

 

J SLAVYANSKI
 

Au cas où un membre quelconque du troupeau l’aurait oublié, nous rappelons ici les 40 règles de bases de l’anticommunisme (généralement une manière euphémique de dénommer le fascisme). Comme ils pourront le voir (s’il leur reste encore une once de capacité de réflexion), ils verront qu’ils peuvent appliquer les mêmes règles dans n’importe quelle discussion, commentaire ou article confronté à des arguments et données en suivant la méthode doctrinale, c’est-à-dire en récitant les commandements comme Dieu (ou le Capital) commandait des moinillons ou des perroquets (comme les a définis l’historien français Lucien Lefebvre).

 

Le texte est de Slavyanski est repris de l’institut d’Étude Marxiste Léniniste (l’introduction est de José Luis Forneo)

 

 

La suite ici ... http://www.legrandsoir.info/Les-40-regles-de-base-de-l-anticommunisme.html

 

 
Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Sur le Net
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 20:23

        Leszek Kolakowski, né en 1927 en Pologne et mort en 2009 en Angleterre, était un marxiste émérite, membre du Parti Ouvrier Unifié Polonais, ayant quitté le bloc de l'Est dans les années 1960, et ayant passé le reste de sa vie à dénoncer les totalitarismes, dont bien sûr celui du bloc soviétique. Fin connaisseur du marxisme, il était persuadé que le totalitarisme stalinien n'en était que l'application la plus logique. Il a écrit notamment trois tomes d'une Histoire du Marxisme, et une version résumé dans Le village introuvables, où figure le texte  "Les racines marxistes du stalinisme", texte que vous pouvez lire sur Google Book.

 

http://books.google.fr/books?id=4K_SsfN4Vd8C&pg=PA47&lpg=PA47&dq=Les+racines+marxistes+du+stalinisme&source=bl&ots=xIgCsF8FU1&sig=VrcbNnVol2BAPi7SaDbJZtFdgPY&hl=fr&ei=H_aMTbbCL8G3hQeC3Nm7Dg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=2&sqi=2&ved=0CB4Q6AEwAQ#v=onepage&q=Les%20racines%20marxistes%20du%20stalinisme&f=true

 

        Pourquoi l'évoquer? Et ce alors que je ne me classe pas moi-même comme marxiste? Tout simplement parce que ces thèses vont dans le sens opposé de celles que je défends dans Pour le Communisme. Les anticommunistes et antimarxistes ont maintes fois tenté de démontrer que le totalitarisme est contenu dans les idées communistes et plus encore dans les idées marxistes. Même sans être marxiste, je m'oppose à cette tendance, car c'est le contexte historique de guerre civile et mondiale qui ont fait que la Révolution Bolchevique a débouché sur une dictature (et ne pouvati qu'aboutir à cela; je ne crois pas du tout en la thèse de l'accident ou de la dégénerescence). Non pas que le marxisme n'ait pas servi de religion officielle à l'URSS, et ait donc contribué à sa consolidation. Mais cette idéologie n'explique pas en soi la nature dictatoriale du régime.

 

         L'autre intérêt du texte de Kolakowski, c'est qu'il est plus construit et l'argumentation plus fine que dans la plupart des textes anticommunistes, qui prennent souvent comme simple argument la notion de "lutte des classes" ou de "dictature du prolétariat" pour conclure à la nature totalitaire du marxisme et du communisme.

 

        J'ai donc lu le texte de kolakowski sur Google, des pages 47 à 72.

        Au-delà de bons rappels sur le totalitarisme stalinien et dans un raisonnement plus construit que ceux de la plupart des anticommunistes, l’auteur présente les arguments suivants pour dire que 1) le stalinisme n’est pas fondamentalement contraire au marxisme, 2) le stalinisme est l’application la plus logique du marxisme.

 

        Les raisonnements sont :


- sur le marxisme et la vérité:


1° le marxisme prétend à la fois être la doctrine qui détient la vérité (qui y mène, plutôt, et sur ce point, Kolakowski commet un raccourci) et être la doctrine qui exprime les intérêts de la classe ouvrière.

 

2° la structure qui porte l’application politique du marxisme et la continuation de sa recherche idéologique, le Parti, a donc nécessairement raison et détient la vérité


Commentaire : Déjà, raccourci entre le fait que le marxisme donne une “position privilégiée” (expression que Kolakowski utilise pourtant lui-même au début de sa démonstration) pour détenir la vérité et qu’il la détient en permanence. Ce n’est pas parce qu’une personne semble plus apte à avoir raison que d’autres en raison de sa culture, de sa logique, et surtout de la plus grande pertinence des concepts et des idées qui l’animent, que pour autant cette personne a toujours raison.

 

3° Les idées dominantes étant celles de la classe dominante, donc la masse du peuple, sous le régime capitaliste, est forcément tentée d’avoir des idées bourgeoises, donc l’enseignement de la vérité ne peut que lui venir de l’extérieur, donc de l’avant-garde qu’est, concrètement, le Parti.


Commentaire : ce que Kolakowski dit sur le marxisme peut aussi se dire sur la démocratie. La plupart des peuples du monde n’ont pas inventé la démocratie, même si on peut considérer que l’aspiration au respect de l’être humain et à une relative liberté est commune à la plupart des humains. Mais la démocratie et la notion d’état de droit, reposant sur des notions complexes et longuement débattues, a forcément dû être enseignée au peuple, et l’accession à la démocratie fut loin d’être spontanée, universelle, et pacifique (la Révolution française en donne un exemple, mais surtout, la notion de démocratie se serait-t-elle répandue dans le monde sans le colonialisme occidental?). Donc, pour la démocratie comme pour le marxisme, il y aura toujours une avant-garde, organisée ou non en Parti, qui enseignera la Voie aux peuples, qui, dans les faits, n’y pensent pas tous seuls.

 

4° Donc forcément, quand le Parti prend le pouvoir, le Parti n’a nullement à être à l’écoute du peuple, puisqu’il détient la Vérité, et que de toute façon le marxisme est l’expression des intérêts du prolétariat.

 
      Même critique que plus haut : que le marxisme soit considéré par les marxistes comme la seule voie vers la Vérité ne signifie nullement que l’on doive penser que le Parti ne se trompera jamais, mais qu’il est le plus indiqué pour ne pas se tromper. C’est plus qu’une nuance : même la personne que l’on estime être la plus capable, la plus lucide, la plus cultivée, la plus pertinente pour réfléchir sur un domaine, a quand même besoin de la critique des autres. Même un Nobel de Médecine a besoin de la critique des autres médecins et scientifiques, tout en étant persuadé qu’il agit pour le bien de l’humanité et en ayant été reconnu comme le meilleur contributeur actuel à cette tâche.
L’auteur commet un autre raccourci en page 65 lorsqu’il passe du Parti à un chef unique, sans expliquer en quoi cette concentration du pouvoir sur un seul homme (Staline, seul interprète du marxisme) est marxisto-compatible. Son explication selon laquelle le pouvoir d’un homme incarnerait la plus haute expression de l’unité de la société (alors qu’elle ouvre à tous les conflits de succession) n’est qu’une interprétation personnelle.

 

5° De plus, puisque le peuple est amené à développer des idéologies bourgeoises, alors le Parti n’a surtout pas intérêt à lui demander son opinion et à en tenir compte.


      Là encore, reprenons la réponse du 3° : le fait que les peuples aient été habitués à (et aient été amenés à justifier) des régimes despotiques traditionnels (monarchie, empires, tribalisme, féodalisme, colonialisme…) et donc qu’il ait historiquement fallu leur enseigner la démocratie et le droit moderne ne signifie nullement que pour cela, il ait fallu ignorer tous commentaires et remarques venant des peuples apprenants, et encore moins toute participation (la dictature pour instaurer la démocratie, donc…).

 
      De plus, l’idéologie dominante étant celle de la classe dominante, le peuple développera donc des idées bourgeoises sous un régime bourgeois, mais sous le pouvoir du Parti communiste, abolissant l’économie capitaliste, les idées dominantes devraient devenir progressivement les idées socialistes – et donc la nécessité supposée du Parti d’ignorer l’avis du peuple s’estompe…

 

- Sur le marxisme et l’unité :


     Il y a de nombreuses façons dont on peut concevoir l’unité du genre humain appelée par Marx. D’abord la fin de la division en classes, par l’abolition du capitalisme. La fin de l’Etat, à la fois parce qu’il résulte, dans l’idéologie marxiste, de l’opposition de classes, et qu’il la perpétue en étant un instrument de l’exploitation de l’homme par l’homme. La fin des nations ou du moins des contradictions entre elles. On est libre de croire en la possibilité de ces abolitions (personnellement, bien que communiste, je ne crois qu’en l’abolition du capitalisme et donc de la propriété privée de l’essentiel des biens de production.

 
     Mais le plus efficace dans l’unification de l’humanité est encore l’unification des idées. Ce qui peut très bien se concevoir par la pédagogie et l’acceptation par une très grande majorité de la population d’un ensemble d’idées : matérialisme, socialisme, marxisme. Si l’on est marxiste et donc convaincu de la pertinence de ces notions et de leur démontrabilité, on ne peut penser – c’est même tout à fait contradictoire avec ses propres convictions – que l’on ne puisse répandre ces idées que par la force.


- Sur la notion de « dictature du prolétariat » :

 

     cette notion ne peut, n’en déplaise à l’auteur, être prise « à son sens immédiat », soit un pouvoir violent et despotique (implicitement vu comme celui d’une petite minorité ne représentant qu’elle-même). Le prolétariat est une classe sociale, majoritaire au sein de la population, majoritaire au sein d’un pays industrialisée, mais déjà bien supérieure aux effectifs du Parti bolchévik dans la Russie de 1917. La dictature du prolétariat ne peut être qu’une limitation de la démocratie à une classe sociale, à l’exclusion des autres. L’équivalent d’une démocratie censitaire mais à l’envers par rapport à ce que la France connaissait avant 1848. Y voir une justification du pouvoir d’une petite minorité est profondément illogique, et même en utilisant la notion d’avant-garde : avoir un avantage dans la connaissance de la vérité que procurerait la formation au marxisme ne signifie pas l’infaillibilité. Et pour qui connait les inépuisables dissenssions entre marxistes, le dogmatisme est bien une marque de fabrique, mais la croyance en l’infaillibilité d’une personne est loin d’être systématique – et assez antimarxiste en fin de compte, puisqu’elle réhabilité l’idée de « grands hommes » alors que ce sont les masses qui sont censées faire l’histoire.

 

      Mais finissons sur l’essentiel : les faits. S’il décrit le totalitarisme stalinien, Kolakowski n’en fait pas moins des oublis voire des inexactitudes sur des périodes cruciales qui expliquent bien mieux le despotisme de l’état bolchevik (non acquis initialement, car le bolchévisme est au contraire le seul gouvernement à organiser des élections constituantes générales, en 1917, parmi tous les gouvernements s’étant succédés au pouvoir depuis 1917). L’auteur oublie la motivation fondamentale du mouvement bolchevik : la fin de la guerre. Car bien avant de disserter sur les motivations de quelques marxistes émérites qui constituaient le cerveau du parti bolchevik, on ne saurait comprendre que le parti ait pu conquérir le pouvoir fin 1917 et survivre à la guerre civile des trois années suivantes sans comprendre les aspirations du combattant, militant bolchevik de base, ou même du russe qui compatissait avec les objectifs de ceux-ci. Le principal prétexte bolchevik pour prendre le pouvoir, c’est la fin de la guerre, des privations qu’elle entraine, et l’officialisation du partage des terres. Les bolcheviks perdent les élections de Décembre 1917, alors qu’ils n’ont pas réalisé la paix ni étendu la révolte aux autres nations belligérantes. La guerre civile survient trois mois seulement après Brest-Litovsk, soit avant que les mesures du « Communisme de guerre » aient pris effet (et les réquisitions ne faisaient que reprendre ce que faisaient les tsaristes en 1916, en moindre quantité), avant la première vague de Terreur en Septembre 1918 (la guerre civile est déjà entamée depuis plusieurs mois)… La guerre civile va coûter des millions de vies à la Russie, dont un million à l’Armée Rouge. Et le retour à la démocratie est ensuite impossible puisque du point de vue des bolcheviks, remettre en cause leur pouvoir par les urnes signifie prendre le risque (et même la certitude) de perdre, et donc non seulement de voir leurs efforts réduits à néant, mais aussi d’encourir la répression de leurs adversaires. Ensuite la nécessité de réindustrialiser un pays dévasté, sans quoi la défense de ce pays au cours d’une nouvelle guerre internationale sera impossible. Fascinés par l’expérience allemande de planification dans la WWI, les dirigeants bolcheviks ont vu là une nécessité d’une planification économique sans remise en cause possible.


       Ces quelques contraintes historiques, en partant des motivations basiques du mouvement bolchevik et de ses dirigeants, expliquent bien mieux l’existence du despotisme en URSS, et dans une certaine mesure le totalitarisme, qu’une exégèse de Marx et d’Engels. Non pas que je nie à la lecture de ces derniers tout intérêt pour comprendre l’URSS, mais ne se référer qu’aux Ecritures marxistes pour analyser l’histoire soviétique me semble aussi pertinent que d’essayer de comprendre 2000 ans de christianisme en ne lisant que la Bible.

Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Sur le Net
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 23:53

... DE TOUTE FACON LES COMMUNISTES N'ONT PAS D'HUMOUR.

Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Sur le Net
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 23:36

Dans ma remise à jour des liens, en Décembre dernier, j’avais donné un lien vers le site maoïste « Contre-Informations ».

Ca n’a pas loupé : les maos (ou le, qui sait)  l’ont remarqué, et j’ai eu droit à mon petit article perso. Le fan club de Mao The Dingue regrette que son site ne figure que rarement en lien sur les autres sites.

Me concernant, j’apprends d’abord que « [mon blog] est très complaisant avec le patriotisme, pour ne pas dire plus ». Je m’insurge : mon blog est carrément social-chauvin, de gauche patriotique, gériniste, rouge-brun, social-fasciste (utile précaution : je préviens, ceci est de l’ironie). Il m’insupporte de ne pas être traité à ma juste valeur.

Ensuite, voilà que j’appartiens au passé. C’est surprenant, une discussion avec un mao trentenaire (mon aîné de dix piges, sans doute), rongé par la drogue, m’avait également dit que « ton parti c’est fini », que j’étais déjà vieux, et que maintenant, le communisme était représenté, non plus par le PCF, mais par un mao…en la personne d’Alain Badiou (oh que les choses se mélangent dans ma tête : dois-je dire que je suis  étonné d’apprendre que je suis plus vieux que Badiou, que je n’ai toujours pas vu la moindre proposition concrète de celui-ci pour revivifier « l’hypothèse communiste », ou plutôt que je suis épaté de voir que –une fois de plus- que Badiou n’est jugé « représentatif » que parce que les médias l’ont désigné comme tel et lui tendent le micro ? Et donc qu’une fois de plus, nos vaillants révolutionnaires se basent sur les médias de la bourgeoisie pour s’orienter ?).

Enfin trêve de digressions.

Mes chers lecteurs de Contre-Informations (dont rien ne prouve qu’eux soient Badiouistes) ont titré leur article par cet extrait de ma prose : « cette tendance va jusqu’à justifier la violence contre les hommes au nom de la libération de la femme ». Et je voudrais clarifier un peu plus les choses. Si j’ai écrit cette phrase, c’est en référence à cet article.

Il s’agissait d’une petite brève que les maos avaient pondu en été 2009, entre des tonnes « d’analyses » imbitables (et qui disent toutes la même chose : nous seuls avons raison, sur tout, avant tout le monde, et tu n’es rien tant que tu ne t’es pas tapé 300 bouquins marxistes-léninistes-maoïstes dont la conclusion est déjà connue : nous seuls avons raison, sur tout, avant tout le monde…).

Cette brève relatait l’histoire d’une jeune grecque qui, importunée par un touriste britannique saoul qui exhibait son phallus dans un bar, l’avait aspergé d’alcool, avant de mettre le feu aux so british parties génitales du sujet de sa Majesté.

Les chauvins grecs y ont vu la courageuse défense de la Femme Grecque face à l’Impérialiste Britannique qui vient piquer nos gonzesses, nom d’une feta.

Les maos y voient un « acte d’autodéfense exemplaire », « une illustration de la violence patriarcale que subissent les femmes dans les soirées souvent très alcoolisées ». En clair : cette brave fille a bien eu raison.

Quelqu’un de normal y verra une réaction excessive, où, pour quelques minutes de tranquillité qui auraient pu être obtenues autrement, une femme a failli gravement endommager la vie entière d’un homme.

Mais qu’aurait-elle pu faire d’autre ?

Ne pas traîner dans une soirée de gros beaufs, ou alors accompagnée de gens pouvant la défendre ?

Assurer sa défense par des moyens plus sportifs et moins risqués  (si elle veut, je connais un coach de boxe qui a entraîné une championne de France) ?

En fait, plein d’alternatives s’offraient à elles. Elle a préféré la solution d’une sous-féministe à 2 de QI : détruire le phallus. C’est du même niveau que le racisme antiblanc comme réponse au colonialisme occidental.

Et pourquoi m’intéresser à ce fait divers misérable ? Parce que l’article des maos illustre tout à fait leur mentalité. Le jeune britannique était peut-être un garçon ordinaire à qui ses copains avaient mis la pression. La grecque était peut-être tout sauf une héroïne, mais une excitée habituée à ce genre de comportements. Peu importe, pour les maos seuls existent l’Homme et la Femme en lutte contre le Patriarcat. Et aucun des acteurs n’est à lui seul responsable de ses actes, puisque tout est de la faute du « le capitalisme [qui] ne fait que  perpétuer la frustration de rapports pervertis qui engendre la violence patriarcale ».

Vous aurez compris comment fonctionne tout le reste du site : il n’y a pas d’individus, pas de responsabilité individuelle, il n’existe que les classes et leurs luttes.

Que l’analyse de classe serve à démasquer dans les discours les positions prétendument « universalistes » et qui en réalité privilégient une classe, c’est juste. Qu’on s’en serve comme le fait Contre-Informations, c’est du délire.

            Enfin merci pour la pub.

Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Sur le Net
commenter cet article
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 21:00

 

          Il était bien temps que je remette à jour ma pauvre liste de liens. J’en profite pour caser des petits commentaires qui ne rempliraient pas un article à eux seuls.

 

Charité bien ordonnée commence par soi-même…

 

 Groupe Facebook Anti-anticommuniste

 

Groupe Facebook de non-soutien à O. Besancenot

 

Groupe Facebook pour une alternative au capitalisme

 

          On continue  par le devoir militant. 


Parti communiste (parti, fédérations, sections) 

 

                  PCF

 

                  PCF Hauts-de-Seine (mon autre fédération)

 

                  PCF Colombes

 

Viennent ensuite trois sections où des camarades en lutte contre la liquidation du Parti sont actifs. Les sections ne leur sont pas acquises pour autant (comme c’est le cas de Paris 5ème). Mais ils publient avec régularité des tracts intéressants. Je pose à égalité les sections de Paris 15ème et de Venissieux, bien que les opinions de ces camarades au sein du réseau Faire Vivre et Renforcer le PCF (soit le réseau issu du texte 3 d’Octobre 2008, cf. L’épouvantail des tendances) soient divergentes.

 

               PCF Paris 5ème

 

               PCF Paris 15ème

 

               PCF Venissieux

 

Parmi les fédérations de Jeunes Communistes, outre la mienne (92), je note également la fédération des Bouches du Rhône, avec qui j’avais eu un bon contact lors de la réunion de Marseille en Juin 2008.

 

               Mouvement des Jeunes Communistes de France

 

              Jeunes Communistes des Hauts-de-Seine (ma fédération)

 

              Jeunes Communistes des Bouches-du-Rhône

 

Militants communistes PCF

 

             Réveil communiste est un blog de communistes parisiens, principalement animé par des camarades de Paris XXème, en butte avec leur section. Un grand nombre d’articles y sont publiés, tant sur les luttes, que sur l’international, que des articles théoriques, et  bien sûr aussi, comme raison d’être du blog, la critique de la liquidation (directe ou à petit feu) du Parti.

 

               Réveil Communiste, point de rencontre des opposants à la liquidation du PCF

 

« L’idéologie européenne » est un livre (paru dans l’hiver 2008-2009) déjà recensé dans ce blog, et ensuite devenu un site, pour une critique marxiste de la construction européenne. Connaissant les auteurs, je sais qu'ils ne sont pas tous (malheureusement) favorables à ce que la France sorte de l’UE…(Note : pour ceux qui l’ignorent, Francis Wurtz a été l’un des eurodéputés du PCF, au sein du Parti de la Gauche Européenne ; et comme il tient à son pain, il n’est pas du tout mais pas du tout décidé à dénoncer la construction européenne en tant que telle, et se situe dans la veine de « l’Europe sociale » qui n’engage que ceux qui y croient…).

 

L'idéologie européenne : voilà un site qui va faire plaisir à Francis Wurtz !

 

             Le blog de Stoni, camarade lyonnais : à ceux qui disent qu’il ne parle pas assez des luttes dans son blog, il répond que la vie même est une lutte. A commencer par celle qui l’oppose aux éditeurs.

 

                  Le blog de Stoni, proche d'André Gérin (sur le plan géographique :) )

 

La Riposte : j’hésite à créer une rubrique « ceux avec qui je ne risque pas de prendre l’apéro » dont ils seraient la première entrée. Notons que l’un d’entre eux m’a décerné le titre rare d’anarcho-stalino-réformiste. Je suis flatté. Bon, plus sérieusement, La Riposte, c’est la branche trotskyste du PCF, tendance « professorat marxiste ». Ils refusent l’union avec les autre courants marxistes et antiliquidateurs du Parti, coupables du crime suprême : ils sont acoquinés avec André Gérin, le « national-communiste » (le terme n’est pas de la Riposte mais l’esprit y est). Le Parti peut bien crever sous les coups des liquidateurs, l’important est qu’eux ne perdent pas la pureté (de leur interprétation de la théorie) marxiste.

 

            La Riposte (trotsks du PCF)

 

Vive le PCF : bien avant la parution des trois textes pour le vote de 2008 (pour le 34ème congrès du PCF), Vive Le PCF était déjà un lieu de convergence des opposants à la liquidation du Parti.

 

                  Vive le PCF


              La Gauche Communiste est un groupe constitué à Aubervilliers autour de Jean-Jacques Karman, plutôt luxemburgiste (c’est-à-dire qu’à l’instar de Rosa Luxemburg, il reconnait la justesse de la révolution bolchevique, mais conteste la violence abusive du léninisme). La Gauche Communiste milite dans la gauche du Parti et réclame le droit de tendance.

 

Gauche Communiste

 

Communistes hors PCF

 

             Les premiers liens du blog : celui d’El Diablo, celui du Forum Unité Communiste que j’ai beaucoup fréquenté en 2005, un peu en 2006, très rarement en 2007-2008 et plus depuis. Et le forum marxiste révolutionnaire, ancien « forum des amis de la LCR », où la promotion de mon site m’avait valu de copieuses engueulades. Même les stals sont plus ouverts.

 

                  Le blog d'un diable rouge (El Diablo) !

 

                  Forum marxiste révolutionnaire

 

                  Forum Unité Communiste (stal)

 

Gauche patriotique

 

Le blog de Julien, qui s’est d’abord appelé « Pour un Front National, Populaire et Social ». Un parcours politique particulier : d’abord créateur du forum unité communiste, puis passé dans la mouvance d’Alain Soral du Printemps 2007 à l’Automne 2008, avant de passer dans le camp du socialisme démocratique. Pour ma part, j’aurais plutôt suggéré qu’il crée un nouveau blog tant la rupture politique entre les articles de la période Soral et ceux de la période actuelle est grande. En Novembre 2009, Julien crée le mouvement Socialisme et Souveraineté. A suivre.

(En raison des fluctuations politiques de ce blog, je ne suis évidemment pas solidaire de tous les articles qu’on y trouve, mais cela vaut pour tous mes liens en fait).

 

                  Socialisme et souveraineté

 

Le blog du Nationaliste Jacobin : professeur d’histoire amoureux de la France, non communiste, mais fort instructif lorsqu’il trouve le temps de rédiger des articles.

 

                  Nationaliste Social et Républicain

 

Encore un lien polémique, le site de la revue Riposte Laïque : oui, les monstres nazis-fascistes-racistes-et-crime-suprême : islamophobes ! Je partage le droit à la critique radicale des religions des auteurs de cette revue, mais je n’en regrette pas moins la médiocrité du contenu : trop d’articles ne sont que des étalages d’opinions, avec une bonne dose d’opinions de comptoir, et peu de recherches de faits.

 

Riposte Laïque : du Café du Commerce ne sortent pas que des conneries…

 

Dans un tout autre registre maintenant : Edgar, blogueur depuis 2005. Social-démocrate, mais pas anticommuniste, il tient un blog où quelques articles de littérature (et parfois de bande dessinée) côtoient une sortie de « monomanie » contre la construction européenne. Une bonne obsession, servie par une bonne plume.

 

                  La lettre d'Edgar : eurosceptique de gauche


Gauche à purger

 

             "Les mots sont importants" est un collectif fondé par le professeur de philosophie marseillais Pierre Tévanian. D’une critique des politiques sécuritaires, et des abus de langages du Front National et de ses émules, le collectif est passé au communautarisme obsessionnel. Pierre Tevanian est ainsi, en 2005, l’un des signataires de l’appel des Indigènes de la République, qui soutient tout mouvement ou régime tant qu’il lutte contre le colonialisme (ou ce qui y ressemble). Par exemple, l’appel voit en Dien Bien Phu une victoire de « la liberté, l’égalité et la fraternité ». Sans faire de l’anticommunisme, je doute que ce commentaire plaise aux boat people. Aujourd’hui, ce site publie quantité de textes contre l’islamophobie (bien évidemment assimilée au racisme), au féminisme victimaire, bref, à tout ce qui tend à un lassant tableau de la société où l’homme blanc hétérosexuel athée ou chrétien semble la source de tous les maux…Je caricature un peu, mais pas beaucoup.

 

LMSI : le communautarisme est un naufrage

 

Damien Perrotin travaille au service des élus nantais du mouvement régionaliste UDB (Union Démocratique Bretonne). De tendance soc-dem écologiste (voire décroissant), c’est aussi un contempteur de la France jacobine, et l’auteur d’un texte pathétique publié sur Agoravox en Mars 2009 : « En finir avec la francophonie ». Il illustre le cas où le dénigrement de la France n’est plus simplement une lubie ou une opinion, mais un métier.

 

Damien Perrotin : anti-France sonnante et trébuchante


          Je ne sais pas si je devrais faire de la publicité pour ce site. Mais il montre à quel point le maoïsme est une maladie mentale. Il reprend ce qu’il y a de pire dans le marxisme, à savoir la négation de l’individu, puisque seules les classes existent (et la classe ouvrière par ci, la bourgeoisie par là, etc…). Adaptée au féminisme et à l’animalisme, cette tendance va jusqu’à justifier la violence contre les hommes au nom de la libération de la femme, considère la consommation de viande comme réactionnaire (ce qui devrait les fâcher avec un grand nombre d’ouvriers)…Mais peu importe, car de toute façon, leur parti (le PCMLM) est toujours, quoi qu’il arrive, le parti de la classe ouvrière, de la science, etc…la principale question que je me pose à leur sujet est : combien sont-ils ? Trois ? Deux ? Un ?...

 

                  Contre-Informations : pathologie du marxisme

 

Autres blogs de gauche

 

Frédéric Delorca est sociologue, et le maître d’œuvre de l’Atlas Alternatif, qui regroupe les contributions de plusieurs dizaines de personnes (dont des communistes). Mais Delorca n’est pas communiste, mais se définit plutôt par « l’anti-impérialisme ». Pour ma part, je refuse les qualificatifs en « anti ». Et l’impérialisme n’est pas pour moi la pire des choses. La souveraineté nationale est un outil au service des peuples, pas un but en soi. Il peut y avoir des ingérences justes.

 

Le blog de Frédéric Delorca, auteur de l'Atlas Alternatif

 

Colas est un ami membre de Sud-Etudiant.

 

                  Blog de Colas, un ami...de gauche bien sûr, puisque je suis sectaire...

 

La voix du Venezuela en France. Utile pour rester au courant et lutter contre la désinformation.

 

                  Cercle Bolivarien de Paris : ici Chavez…

 

Dérive réactionnaire

 

             Ici tous les liens dont le contenu, si vous y adhérez au moins en partie, vous radiera à vie des plateaux de télévisions.

             L’observatoire du communautarisme a été fondé par des gens de droite. Mais il fournit nombre d’informations intéressantes, tant sur le dévoiement de l’antiracisme, du féminisme, de la lutte contre l’antisémitisme, sur l’islamisme ou les régionalismes…Des informations « incorrectes » leur ont été reprochées. Par exemple, ils ont été accusés de dire que les meurtres de femmes par leurs époux ne seraient pas un phénomène important, alors qu’ils avaient surtout mis en valeur le fait que les meurtres conjugaux ne sont qu’une minorité des meurtres commis en France (5% environ). Donc, si les meurtres conjugaux sont préoccupants, pourquoi les 900 autres meurtres commis chaque année dans ce pays ne le seraient pas ?

 

             Observatoire du Communautarisme : de bons rappels…

 

             Le site « hoministe » « La Cause des Hommes » insiste sur les violences et discriminations qui peuvent concerner les hommes, et dénonce la misandrie, c’est-à-dire la haine du mâle en tant que tel. Réjouissant quand on remarque qu’insulter publiquement n’importe quel groupe social peut vous envoyer au tribunal, sauf s’il s’agit des hommes. Surtout lorsque, en tant qu’homme n’ayant jamais porté atteinte à une femme, vous vous demandez en quoi vous seriez responsable de l’oppression de celles-ci.

 

             La cause des hommes : à consulter avant que les misandres ne vous poussent à la castration…

 

Science & environnement

 

             « Imposteurs » est un blog tenu par un militant communiste passionné de sciences biologiques. Le sujet principal est la réfutation des arguments anti-OGM. Les études pseudo-scientifiques produites par des chercheurs tels que Gilles-Eric Séralini, ou encore les thèses du film de Marie-Monique Robin, « Le Monde selon Monsanto » sont démontées finement. Le site a créé son anti-prix, le « Vélot d’or » (hommage au chercheur militant anti-OGM Christian Vélot), récompensant les aberrations scientifiques (des écologistes principalement, Vélot, Séralini ou Cohn-Bendit étant lauréats). L’une des qualités de ce blog est qu’il ne prétend pas donner son avis sur tous les sujets, et se consacre principalement à la question des OGM.   

 

                  Anti-OGM? Vos convictions démolies gratuitement sur le blog "Imposteurs"

 

Sur la question du réchauffement climatique, en revanche, je n’avais pas d’opinion aboutie. Ces derniers temps, j’étais plutôt tenté de rejoindre le camp des sceptiques. Les sites « Real Climate » et « How to Talk to a Climate Skeptic » m’ont en quelque sorte remis dans le droit chemin. Leurs réfutations des arguments des sceptiques sont détaillées et convaincantes. Il est également vrai, en France du moins, que la plupart des sceptiques (tels Allègre et Courtillot) ne sont pas eux-mêmes des climatologues, contrairement aux auteurs de Real Climate.

 

                  Real Climate : le climat vu par les climatologues

 

                  How to talk to a Climate Skeptic : a severe rebuttal (une sévère refutation)…

 

“Manicore” est la société et le site de Jean-Marc Jancovici, polytechnicien actif dans les études climatiques. Il présente les conséquences éventuelles du réchauffement climatique (en forçant parfois délibérément le trait), considère que nos déplacements devront être réduits, mais ne verse pas dans la décroissance pour autant. Ah oui, j’oubliais : contrairement aux Verts, il est pro-nucléaire. Il a été conseiller de la campagne avortée de Nicolas Hulot en 2007.

 

                  Manicore : pour se convaincre d’abandonner sa voiture

 

     Ceux d’en face

 

Quelques sites libéraux pour savoir ce que pensent nos adversaires. Je retiens deux sites que je trouve bien écrits et plaisants à lire. D’abord, le site de Daniel Tourre, qui présente pédagogiquement les idées libérales, du moins en priorité celles de l’école de Vienne (dont étaient Friedrich Hayek et Ludwig Von Mises). Tourre, comme les autres libéraux, utilise des simplifications et des biais comme tous les libéraux lorsqu’il tente de démontrer le bien-fondé de l’intérêt et de la rémunération du capital (en partant du présupposé que les biens sont forcément privés à la base), ou en ressortant les « 80 millions de morts du communisme (qui sont même imputés à Marx !). En voilà un qui n’a pas lu www.pourlecommunisme.com...

H16 est un blog libéral instructif et écrit d’une belle plume.

 

Le libéralisme pour les nuls : bonne pédagogie, mais sur des bases fausses

 

H16 : hastable mais pas imbuvable


Economie

 

Olivier Bouba-Olga est maître de conférences en économie à l’Université de Poitiers, et je fus l’un de ses étudiants. Il est spécialiste des questions de géographie et de localisation des activités économiques. En particulier de la question des délocalisations, sur lesquelles il tient à préciser la complexité des motivations des entreprises, et diffuse un discours anti-alarmiste (du genre : non, toutes nos usines ne vont pas partir en Chine…non, les différences de salaires ne sont pas les seules variables dans les choix d’implantation ou de délocalisation des entreprises…).

 

                  Olivier Bouba-Olga: blog d'un de mes anciens profs; on n'y chante pas l'Internationale, mais ça fait souvent du bien

 

J’ai découvert avec joie le blog de Paul Krugman, économiste vedette et lauréat du prix de la banque de Suède (appelé à tort « Prix Nobel d’économie »,  alors que le suédois Alfred Nobel n’a jamais créé de prix pour l’économie). Dans un anglais accessible, ce blog du New York Times, très régulièrement alimenté, permet d’avoir un point de vue libéral (au sens de partisan d’une intervention raisonnée de l’Etat dans l’économie) sur la crise, la dette, le dollar…Et pas forcément anti-français en plus. Enfin, parfois quand même, Krugman étant quand même américain.

 

                  Paul Krugman : why aren’t you in charge of the Economy ?

 

Econoclaste, le site créé par deux normaliens depuis 2004, joue également ce rôle de dissipateur d’idées fausses en économie. Bien que les auteurs ne votent probablement pas à gauche, ils ne passent pas leur temps à dénoncer une France « socialo-marxiste ». Les aberrations proférées par les membres du gouvernement actuel ou les préjugés sur la dette publique sont plus fréquemment leurs cibles, entre des articles de réflexion sur des sujets très divers (telle l’analyse économique du mariage ou des open bars…).

 

                  Econoclaste : jeu à somme positive

 

Information

 

Journal « à trois voix : journalistes, experts, internautes », Rue89 est assez nettement orienté vers le centre-gauche, pro-européen, mais pas spécialement anticommuniste.

 

Rue89 : plutôt ces bobos-là que ceux de Libé

 

Boîte à outils du statisticien :

 

INED : combien qu’on est ?

 

Insee : combien de combiens ?

 

Eurostat : même quand on est européen, on ne ment pas forcément sur tout…


Les trucs que je suis obligé de mettre…et qui ne m’ont pas rapporté grand-chose.

                  Annuaire-bleu (sites communistes)

                  Annuaire-politique

                  Brioude-référencement

                  Référencement-2000

                  All-blog (annuaire)

                  Annuaire blog

 

 

Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Sur le Net
commenter cet article
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 23:13

Encore un article de mise au point.

Jeudi, sur le site de Rue89, paraissait
l'article suivant sur l'anticommunisme de l'Union Européenne. Est évoquée, entre autres, la comparaison communisme / nazisme.

Je ne pouvais pas manquer de faire
un petit commentaire pour promouvoir, à très juste titre, mon site.

Et là, je reçois
le commentaire suivant. Il est signé par un gus qui n'a visiblement pas compris que le site www.pourlecommunisme.com , s'il ne se compose que de deux pages HTML, contient néanmoins plusieurs PDF de plusieurs dizaines de pages. Et du coup, il a cru que mon site était pauvre en arguments. Le rustre.

Après avoir fait une
réponse pédagogique et diplomatique , je n'en ai pas moins refait la présentation du site, pour que les liens vers les PDF soient plus clairs.

Le manque de pédagogie, de clarté, de vulgarisation a gravement handicapé mon site. Cela ne m'a pas été rapporté par ceux qui l'avaient lu, puisque justement ils étaient déjà intéressés, mais j'aurais pu le comprendre au regard de sa fréquentation faible.

Je n'ai jamais été bon pour la communication. Créer le buzz, mettre mes liens sur tous les forums, ça fait autant de temps en moins pour lire, chercher, réfléchir et écrire.

Si quelqu'un a des propositions pour améliorer la communication des idées du site et de ce blog, je suis preneur. S'il s'agit d'un projet qui prend du temps et de l'argent, je serai prêt à négocier une rémunération.

Le contact est partout sur le site :
diadorecronos@hotmail.com

Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Sur le Net
commenter cet article
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 23:41

Chose promise chose due : www.pourlecommunisme.com est à nouveau en ligne. Mais il s'agit d'une nouvelle version, l'intégralité du texte (la majeure partie en fait) n'est pas encore publiée. Au lieu d'un épais site d'une cinquantaine de pages, il s'agira désormais de deux - trois pages, dont une de FAQ sur le communisme, dont le tiers manque encore : http://www.pourlecommunisme.com/Foire%20Aux%20Questions%20sur%20le%20Communisme.htm

Je modifierai prochainement les liens aux site qui sont sur ce blog, ainsi que ceux qui sont sur les deux groupes facebook que j'ai créés.

Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Sur le Net
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 00:47




Dans la mort, le plus dur, c'est pour ceux qui restent...

A vous de voir si ces citations sont vraies.


"Vous voulez mon avis sur Michael Jackson? Et bien moi, qui ne suis pas comme lui millionnaire mais qui suis un intellectuel survivant avec ses maigres ressources, moi qui ai dû lutter pendant des décennies contre la conspiration et la censure bobo-sionistes, moi qui ai mis en lumière l'alliance de la droite financière et de la gauche paillettes-moonwalk, moi qui ai démontré dialectiquement que Marx n'aurait jamais écouté de musique pop, et bien moi j'avais prévu que Michael Jackson finirait par mourir. Franchement, avoir raison sur tout depuis 50 ans comme moi, ça force le respect, non?"
Alain Soral


« Si quelqu’un me prouve que MichaHeil JackSion a réellement existé, je l’invite sur scène. »

Dieudonné M’bala M’bala


« Michael Jackson était un des plus grands représentants de cette communauté dont le nom commence par un J, reconnaissable à ses coiffures et couvre-chefs bien particuliers, et dont la censure ambiante empêche de dire qu’ils sont richissimes, omniprésents dans les médias, et qu’ils influencent la jeunesse. »

Déclaration commune de Dieudonné M’bala M’bala, Alain Soral, Yahia Gouasmi et Robert Faurisson


« Ledit « Michael Jackson » est un de ces mythes modernes parmi les plus flagrants : un artiste censé avoir commencé la scène à 11 ans, qui aurait vendu des millions d’albums avec un titre de morts-vivants nommé « Trieur », qui aurait changé de couleur, qui peut y croire ? Ce qui est troublant, c’est qu’il avait parmi ses amis la dénommée Madonna, sioniste notoire. Ce mythe de « Michael Jackson » et sa prétendue mort ne sont qu’une invention de plus au service de la cause sioniste afin de conquérir un peu plus de la terre de Palestine, c’est évident ! »

Robert Faurisson


« Michael Jackson, ce chanteur noir qu’on n’a plus revu depuis la fin des années 80, serait mort de crise cardiaque (or aucune photo de ladite crise cardiaque n’a été produite), à un âge, 50 ans, où l’on n’a aucune raison de mourir. Qui peut donc bien croire à cette histoire répandue par l’état impérialiste américain ? Nous demandons l’ouverture par le congrès des USA d’une commission d’enquête sur la réalité du phénomène dit « Michael Jackson » et de sa supposée mort. »

Thierry Meyssan, avec le soutien de Hugo Chavez, Vladimir Poutine et Mahmoud Ahmadinejad


« De la jeunesse et de la gloire de Michael Jackson, on ne nous montre que des images de lui noir. De son vieillissement et de son déclin, on ne nous montre que des images de lui blanc. Le message est très clair : pour les noirs, tout va bien, seuls les blancs sont à plaindre et à pleurer. C’est là une preuve indiscutable du racisme blanc qui règne dans les médias français et occidentaux, et qui renforce l’urgence de rééduquer la société occidentale. »

Déclaration commune des Indigènes de la République, de Pierre Tévanian, de Sébastien Fontenelle, du NPA et du MRAP


« Nous apprenons avec tristesse la mort du grand artiste noir Michael Jackson, qui sut porter haut et fort les couleurs de la communauté afro-américaine face à la domination culturelle blanche.

Nous nous réjouissons de la mort du sinistre chanteur blanc Michael Jackson, qui fut un des pires symboles de la domination culturelle blanche à travers le monde ».

Indigènes de la République


« Ayant appris avec stupeur la mort d’un des plus grands combattants de la langue anglo-universelle, notre plus grande crainte est que les peuples opprimés de Breizh, d’Euskadi, de Corsica ou encore d’Occitania se retrouvent à écouter de la musique en langue franco-parisienne, qui fera qu’on le veuille ou non l’apologie de l’état centralisateur jacobin. »

Conférence générale des partis et mouvements régionalistes et indépendantistes bretons, basques, corses, occitans, savoyards, alsaciens, morvandiaus et liliputiens.


« Michael Jackson et Farrah Fawcett sont morts le même jour, mais le premier a eu droit à beaucoup plus de couverture médiatique. Le prétexte officiel est que l’un des deux aurait été plus populaire que l’autre. En réalité, il est évident que par sa virilité exacerbée et les discours guerriers de ses chansons, Michael Jackson était un emblème de la société patriarcale occidentale. »

Clémentine Autain et Les Chiennes de Garde


« Dans un texte de 1994, La Riposte écrivait que Michael Jackson finirait par mourir un jour. Cela s’est réalisé. C’est encore un nouveau succès pour la science marxiste, ainsi que de la ligne élaborée par Trotski et Lénine au début du XXème siècle. »

La Riposte


« Ceux qui ne pleureront pas la mort de Michael Jackson prouveront ainsi leur haine de tout ce dont le nom commence par un J, et par là leur antisémitisme. »

Philippe Val


« J’étais aux côtés de Michael Jackson lors de sa crise cardiaque, et je prends le risque de le dire : les crises cardiaques sont une infamie contre laquelle les démocraties du monde ne peuvent rester impassibles. »

Bernard-Henri Lévy


« Michael Jackson a réformé la musique comme nous réformons la France. Sans lui, jamais nous n’aurions eu la Star Academy. »

Nicolas Sarkozy


« Le plus dur de la mort de Michael Jackson est derrière nous maintenant, et sa vie reprendra en 2010. »

Christine Lagarde


« Je demande à la France de présenter ses excuses pour la mort de Michael Jackson. »

Abdelaziz Bouteflika


« Je présente les excuses de la France pour la mort de Michael Jackson. »

Ségolène Royal


« Personne n’empêchera les musulmanes de porter le voile ou de mourir comme Michael Jackson si elles en ont envie. To die ? Yes we can ! »

Barack Obama


« La vie et la mort de Michael Jackson nous rappellent évidemment le combat qu’a mené Rosa Parks. Bon d’accord, il y a peu de rapport en fait, mais je ne voyais pas trop quelle déclaration faire…N’oubliez pas de voter Front de Gauche aux régionales 2010 ! »
Marie-Georges Buffet

« Nous refusons de reconnaître l’existence de la mort de Michael Jackson. »
Le Hamas et le Hezbollah


« Nous refusons de négocier avec le terrorisme cardiaque. Nous rebombardons Gaza.»
Benyamin Netanyahou

« La mort de Michael Jackson a été relativement humaine.»
Jean-Marie Le Pen

« Michael Jackson a accédé à la gloire en étant noir, et est mort blanc. C'est une nouvelle preuve de la supériorité de la race noire.»
Kémi Séba

« Le peuple nord-coréen décrète un jeûne de 10 ans en hommage à Michael Jackson.»
Kim Jong-Il

« En mourrant, Michael Jackson a montré que lui non plus ne serait jamais plus un colonisé. Suivons son exemple !»
Robert Mugabe

« Le gouvernement américain, aux ordres du patronat, a supprimé un poste de Michael Jackson. Mettons fin à cette politique ultra-néo-archi-maxi-libérale qui nous mène au désastre ! »

Olivier Besancenot


« Les jérémiades sur la mort de Michael Jackson illustrent une fois de plus les archaïsmes idéologiques de la société socialo-marxiste française. Alors qu’il suffirait de faire confiance au marché, et de faire un appel d’offre pour un nouveau contrat de Michael Jackson. »

Déclaration commune de Laurence Parisot, Sabine Hérold, Pascal Salin et Hervé Novelli


« La mort de Michael Jackson montre que la musique pop n’a jamais fait l’objet d’une évaluation scientifique indépendante des multinationales telles que Virgin ou Monsanto. Nous demandons l’application du principe de précaution et annonçons que les faucheurs volontaires anéantiront les prochains artistes pops qui se produiraient hors d’un milieu confiné. »

Déclaration commune de José Bové, des Verts, des collectifs de faucheurs volontaires, de Greenpeace, de Corine Lepage, de Gilles-Eric Séralini, Christian Vélot, Nicolas Hulot et Yann-Arthus Bertrand


« Quand je pense qu’après des décennies de guerres et de parades militaires sur la musique de Wagner, il y a encore des gens qui refusent d’admettre que c’est grâce au fédéralisme européen que nous avons eu Michael Jackson ! »

Daniel Cohn-Bendit


« On a tout pompé sur lui. »

Déclaration cosignée par Beethoven, Bach, Haendel, Pachelbel, Vivaldi, Mozart, Lully, Verdi, Rimsky-Korsakov, Ravel, et quelques centaines d’autres


« Si j’avais eu son pognon… »

Marc Dutroux

Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Sur le Net
commenter cet article
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 22:36


http://imposteurs.over-blog.com/

Sinon, à venir sur ce blog ce week-end, en attendant les articles programmatiques :

La question des excuses de la France à l'Algérie
En finir avec le bonheur (Le Bonheur National Brut)
Plan de travail pour les "vacances"...

Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Sur le Net
commenter cet article