Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

      Ce blog est lié au site www.pourlecommunisme.com, rédigé par un militant du PCF, dans le but de publier plus rapidement des positions et informations liées aux sujets du site. Il est également devenu un blog de suivi (discontinu) de l'actualité du PCF, de réactions à divers sujets n'ayant pas leur place sur le site.

     www.pourlecommunisme.com est un site qui s'attaque directement aux critiques faites contre le communisme (millions de morts imputés à l'idéal communiste, faillite économique, etc...). Il ne fait la promotion d'aucun régime existant ou ayant existé par le passé, s'efforce de comprendre les faits et de proposer des pistes pour l'avenir.

     Vous êtes anticommuniste et voulez débarasser le monde d'un jeune fou qui, selon vous, risque de faucher à nouveau des millions de vies?

Vous êtes stalino-maoïste (pardon : marxiste-léniniste-pensée-Mao-Zedong) et voulez écraser la vermine révisionniste que je suis?

Vous voulez simplement parler du communisme?

Alors ce blog est pour vous.

 

Communisme communiste révolution réforme capitalisme libéralisme argent entreprise impôt état France Europe URSS Chine USA Monde PCF NPA LCR LO UMP PS Modem élection Buffet Besancenot Laguiller Bové Marx

Rechercher

Archives

12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 19:08

COMPLOT VIEUXAllez, encore un pour la route.

  Pour financer les retraites, je me suis prononceé pour un passage de la part du revenu national (le PIB) consacrée aux retraites, de 12,5% du PIB à 16,5%

J'ai proposé des solutions pour réduire éventuellement la charge à demander aux salariés ou travailleurs indépendants.

  Mais il faudra quand même une hausse du financement. Alors où la trouver?

Les sources de prélèvement

La nationalisation de grands groupes pétroliers ou financiers

             En tant que communistes, plutôt que d’exiger une taxation des flux financiers, dont j’ai déjà expliqué dans un article de fin 2006 que ces flux ne correspondaient à aucune richesse réelle, nous devons réclamer des nationalisations. Un grand groupe pétrolier comme Total distribue plusieurs milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires chaque année. C’est également le cas des principales banques et sociétés d’assurance. Ces dividendes correspondent à une activité productive réelle, réalisée par les salariés de ces sociétés, ponctionnées par le capital. En nationalisant ces entreprises, nous pourrions espérer capter 10 à 20 milliards d’euros aujourd’hui (Total revendique un résultat net de 2 Mds d’euros par trimestre pour ses actionnaires, 8 milliards par an donc (1))  , donc, par extrapolation (hasardeuse, certes, mais pas impossible), le double d’ici à 2050. En tout cas, cela représenterait 0.5 à 1% du PIB.

             Oui, mais nationaliser coûte cher. Cependant, au vu des garanties accordées aux banques suite à la crise, ou au vu des turpitudes africaines de Total, ou de la non-baisse du prix de l’essence même quand le prix du baril retombait, n’y aurait-il pas de justes raisons de réclamer une nationalisation immédiate, sans indemnités ?

             Je fais aussi remarquer qu’en changeant de système économique vers un socialisme efficace (comme celui que je propose dans les vidéos « Changer de système »), les revenus du capital disparaissent, soit une marge de 8% du PIB en plus pour compenser le coût des retraites…Mais bon, faisons comme si ce système n’était pas encore prévu d’ici à 2050. Pour des raisons plus politiques que pratiques.

La hausse des cotisations sur les revenus d’activité

             Mais la principale source de hausse des financements sera la hausse des cotisations sur les revenus d’activité. Actuellement, les 12.5% du PIB finançant les retraites sont prélevés sur les revenus des actifs, salaires ou revenus des travailleurs indépendants, soit 60% du PIB environ. Soit un taux global de prélèvements de plus de 20%. Le taux nominal de cotisation est plutôt de 26 voire 28%, mais il faut en décompter les exonérations sur les salaires inférieurs à 1.5 SMICs ou le plafonnement des revenus soumis à cotisation. Soyons pessimistes, et mettons que nous ne nationaliserons pas Total et les grandes banques, et que les réductions de pensions sur les cotisants non parents n’aient qu’un effet très marginal sur le volume total des retraite. En passant de 12.5% à 16.5% du PIB, on passe à un taux de prélèvement réel de 27,5%, et les taux de prélèvements apparents seront de 33 ou 34%. Et encore, si, comme je l’exprimais plus haut, on fait payer plus cher leurs retraites aux professions à plus hauts revenus, cette progression de la fiscalité risque de cogner dur… Et l’on agitera, à droite, la menace de l’évasion fiscale, de la fuite des cerveaux, etc…

             Alors, suis-je irresponsable ? Allons-nous tous mourir si l’on augmente les cotisations ? Réponse dans l'article suivant...

(1) Cf. le bas de la première page de ce document :

http://www.total.com/MEDIAS/MEDIAS_INFOS/3294/FR/Total-20100430-1trim-2010-comptes.pdf

Partager cet article

Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Economie
commenter cet article

commentaires