Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

      Ce blog est lié au site www.pourlecommunisme.com, rédigé par un militant du PCF, dans le but de publier plus rapidement des positions et informations liées aux sujets du site. Il est également devenu un blog de suivi (discontinu) de l'actualité du PCF, de réactions à divers sujets n'ayant pas leur place sur le site.

     www.pourlecommunisme.com est un site qui s'attaque directement aux critiques faites contre le communisme (millions de morts imputés à l'idéal communiste, faillite économique, etc...). Il ne fait la promotion d'aucun régime existant ou ayant existé par le passé, s'efforce de comprendre les faits et de proposer des pistes pour l'avenir.

     Vous êtes anticommuniste et voulez débarasser le monde d'un jeune fou qui, selon vous, risque de faucher à nouveau des millions de vies?

Vous êtes stalino-maoïste (pardon : marxiste-léniniste-pensée-Mao-Zedong) et voulez écraser la vermine révisionniste que je suis?

Vous voulez simplement parler du communisme?

Alors ce blog est pour vous.

 

Communisme communiste révolution réforme capitalisme libéralisme argent entreprise impôt état France Europe URSS Chine USA Monde PCF NPA LCR LO UMP PS Modem élection Buffet Besancenot Laguiller Bové Marx

Rechercher

Archives

3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 01:01

  

Trouvé hier :

Dans l'émission "Infrarouge" de la TSR, le député européen Daniel Cohn-Bendit s'en est aussi vivement pris au résultat du scrutin. "La majorité n'a pas raison", a asséné l'écologiste, qui a indiqué que la Suisse ne s'en sortira que si elle lave "ce vote honteux". D.Cohn-Bendit propose ainsi de rejeter le verdict des urnes pour lancer un nouveau débat généralisé sur le sujet. Ensuite, selon lui, il faudrait organiser un nouveau vote dès l'an prochain. L'eurodéputé a aussi affirmé qu'"il serait très drôle" que les pays musulmans retirent leur argent des banques suisses, y voyant une belle claque affligée "à MM.Blocher et Freysinger. (SWISS TXT)

   Nan, là sérieux, Dany, t'abuses.

 

   Tu t'étais déjà prononcé pour un référendum "paneuropéen" sur le Traité de Lisbonne, sous-entendant que si la majorité des europénes se prononçait pour le oui, les états malotrus où la majorité aurait voté contre devraient se résigner à dire oui. On t'avait déjà expliqué que le référendum paneuropéen était une insulte à l'idée même de démocratie et de souveraineté nationale. Ah mais j'oubliais, la souveraineté nationale, c'est fasciste, j'oubliais.


   Tes copains ont fait revoter les irlandais, en considérant qu'il suffisait de négocier avec eux sur quelques garanties.
   Bien sûr, il ne vous est pas venu à l'esprit qu'on pourrait aussi renégocier Maastricht, en rassurant les ouiistes sur les points qui leur tenaient à coeur, en remplaçant toute ébauche de fédéralisme européen par de l'association souveraine, et refaire voter le traité (avec l'espoir d'une victoire du Non). Non, dans ce sens là, ça marche pas.

   Alors certes, les suisses n'ont pas voté comme tu le sentais.

   Passons sur le fait que l'UDC, à l'origine de la votation contre les minarets, serait un parti populiste-d'extrême-droite-antisémite-raciste.

   Passons aussi sur le fait que, au fond, l'interdiction des minarets est un sujet assez idiot, un point de détail du phénomène musulman en Europe.

   Loin de moi cependant l'envie de condamner les suisses, cependant, sais-tu. S'ils avaient voté sur quelque chose de plus fondamental, comme par exemple la place que la Confédération Helvétique est prête à donner à l'Islam (et donc les limites à son expansion), ce scrutin aurait été nettement plus réjouissant. Et il aurait encore davantage fait hurler les islamophiles (c'est-à-dire ceux qui nous refourguent continuellement l'amalgame islamophobie=racisme, que la gauche doit soutenir l'Islam qui est la religion des pauvres et des opprimés, etc...).

   Moi-même je ne sais pas ce que j'aurais voté. Non parce que la question n'était pas bonne, ou par tactique contre l'UDC. Ou Oui pour enfin relancer le débat sur notre tolérance vis-à-vis de l'Islam.

   Sur le fond, et tu dois (ou a dû) un peu être comme moi (mais en restant loin, veux-tu), la religion dans son ensemble, je suis pas fan. Toutes portent en elles l'argument d'autorité : "Dieu a dit...donc on fait". Je me suis amusé à poser la question à des croyants sur ce qu'ils feraient si l'archange Gabriel (ou Djibril pour les musulmans) venait sur Terre, vrai de vrai, sans trucage explicable scientifiquement, et nous disait que, aimer son prochain, c'était une grosse vanne d'il y a deux mille ans, et que Dieu, qui met 2000 ans à vanner à nouveau, nous informait maintenant qu'il fallait que nous nous égorgiassions mutuellement (n'est-ce paaaas, comme dirait un borgne breton). Le chrétien à qui j'ai dit cela m'a répondu qu'il était impossible que Dieu puisse vouloir cela. Il en savait des choses, sur Dieu, lui. Moi qui croyait que les voies du Seigneur étaient impénétrables (en voilà un qui doit être tranquille dans les expériences de sexualité de groupe, comme dirait Stoni). Donc pour peu qu'un énergumène arrive à se faire passer pour l'archange Gabriel / Djibril...je te décris pas le tableau.

   Il y a quand même une différence entre l'Islam et les autres religions. Actuellement. C'est que 1) on ne sait pas combien elle a d'adeptes, ni quelle est sa progression en nombre, ni où elle s'arrêtera ; 2) que les mosquées sont tout sauf vides (et que justement, les minarets servent à éviter qu'elles le soient, du genre "ohé, du bateau, rappelle-toi que pas de boogie-woogie avant ta prière du soir!").

   Le jour où on manquera d'imams, même en provenance de la péninsule arabique, et qu'en entrant dans une mosquée, chaussé ou pas, on n'y trouvera que trois vieux qui se demandent encore si c'est bien la meilleure façon d'occuper leur temps, alors oui, ce jour-là, j'aimerai l'Islam.

   Mais toi, ça t'es resté en travers, ce vote. Et ce qui est merveilleux avec toi, c'est que tu as gardé ton âme d'enfant. Quand tu gagnes, c'est définitif. Quand tu perds, on fait la revanche?

   Mais suggérer que les riches musulmans de ce monde retirent leurs dépôts de Suisse, alors là...

    - tu soumets le vote du peuple suisse à des pressions de l'étranger;
    -en plus de cela, tu invites des personnes privées à excercer des représailles contre un choix collectif;
    - et de surcroît, tu mets en équivalence le supposé "préjudice moral" que représenterait ce vote (contre les musulmans qui n'ont rien perdu de leur liberté religieuse, à part un préjudice architectural ? contre toi ?) et le préjudice économique tout à fait concret qui pourrait retomber sur des suisses si ta suggestion se réalisait.


   Bon on te savait libéral, atlantiste, etc... Mais là...

   Et tu es sûr que tu veux pas qu'on revote les Européennes? Pour que ta liste passe devant le PS?
   Et si tu ne gagnes pas de région en 2010, tes copains industriels (tu sais, ceux que tu as rencontrés à l'Université d'été du Medef en 2000) ne vont-il pas annoncer des fermetures d'usines chez les mal-votants?


   Petite thérapie proposée:

   Toi qui aime tellement l'Islam, je te propose l'importation d'une pratique devenue très tendance ces derniers temps. Le lancer de chaussures. Tu te places bien droit derrière un bureau. Un type très agité court pour te lancer quelque chose. Mais pas une vulgaire savate. Plutôt le genre de chaussures que les hélvètes (et autres) utilisent pour gravir les versants escarpés de leurs gracieuses montagnes. Avec des crampons, oui. Et bien aiguisés. Comme sur la photo qui surplombe cet article.

Partager cet article

Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Monde - Europe
commenter cet article

commentaires

céline76 12/12/2009 13:47


A l'évidence la majorité des croyants n'attendent nullement une "révélation divine" pour pratiquer leur culte et résister à un capitalisme générateur actuellement de décadence morale (et
moralisante en plus!), d'insécurité aggravée et d'exploitation. Nul doute que beaucoup de croyants n'ont pas cette vie relativement longue et agréable dont tu parles.

D'autre part nous savons très bien que cette prétendue révélation n'arrivera pas, du moins pas sous une forme divine... Comme tu dit : toute morale vient de l'homme, je rajouterais que toute
idéologie politique, toute religion vient aussi de l'homme. L'homme invente et croit à ce qu'il croit être bon et fait parler des êtres divins pour pouvoir toucher le plus de monde possible voilà
tout. Si donc "révélation divine" il y a ( par là j'entend un homme qui dit avoir entendu, vu quelque chose ou se prendre carrément pour le fils de Dieu) , elle se fera toujours par l'intermédiaire
de quelqu'un et sera forcément du côté du bien, aucune religion (=aucun groupe d'homme) ne prescrira des ordres contraires à ses intérêts et à son bonheur. C'est une question de bon sens je pense.


céline76 11/12/2009 01:47


Ton argument concernant l'ange Grabiel est très facile, très mauvaise foi, très foutage de goeule, intolérant envers ceux qui ont la foi, très peu nombreux dans nos sociétés où le matérialisme
règne en maître, conséquence je crois du capitalisme que nous combattons.
Tu parles avec ton raisonnement de non croyant et donc il s'agit d'une opinion parmi d'autres, sujbective. Tu prend les croyants pour des esclaves endoctrinés tels des partisans d'Adolph Hitler. Je
ne vois pas pourquoi cet ange poserait ce genre d'affirmantion, souvient toi des paroles du Christ, le contexte dans lequel il les a dites. Crois tu que certains ont besoin en Dieu pour aimer leur
prochain? Je ne le crois pas, croire en Dieu relève d'autres espérances et d'autres devoirs que celui d'aimer son prochain, c'est bien plus complexe les religions et pas aussi démago que tu ne le
penses. Et je ne voit pas pourquoi il viendrait sur terre cet ange, les croyants ne croient pas pour attendre la venue d'un quelconque ange mais pour leur bien être personnel ?
Que ferais tu si un dieu communiste t'ordonner de voter Sarkozy? Question stupide non n'est ce paaaas? dans le même genre en fait que celle que tu as posé. Tu n'attend aucune révélation et tu n'a
pas besoin d'un dieu communiste pour savoir qu'il est mal de voter Sarkozy.


DiadoreCronos 11/12/2009 21:25


"Tu prend les croyants pour des esclaves endoctrinés tels des partisans d'Adolph Hitler."

Non, je prends juste les croyants pour des gens qui pensent qu'il y a besoin d'une "révélation divine" pour savoir ce qui est bien ou mal, pour savoir ce qui nous attend après la mort, etc... Donc
si l'arrivée de l'ange se produisait, il se pourrait tout à fait que les croyants soient consternés, et qu'ils refusent de faire ce que Dieu leur demande. Dans ce cas, ils prouvent que toute morale
vient de l'Homme, et de rien d'autre.

"Je ne vois pas pourquoi cet ange poserait ce genre d'affirmantion, souvient toi des paroles du Christ, le contexte dans lequel il les a dites."

Sauf que l'histoire du Christ est sans doute une fiction, l'existence même de Jésus reposant sur des preuves historiques très précaires si l'on exclut les sources chrétiennes, datant de plusieurs
décennies après la mort supposée de cet homme. Et quand bien même on aurait une biographie historiquement indiscutable de lui, rien ne prouverait qu'il soit autre chose qu'un homme, et que les
"miracles" rapportés soient vrais.

"Crois tu que certains ont besoin en Dieu pour aimer leur prochain? Je ne le crois pas, croire en Dieu relève d'autres espérances et d'autres devoirs que celui d'aimer son prochain, c'est bien plus
complexe les religions et pas aussi démago que tu ne le penses. Et je ne voit pas pourquoi il viendrait sur terre cet ange, les croyants ne croient pas pour attendre la venue d'un quelconque ange
mais pour leur bien être personnel ?"

Mais je conçois tout à fait que la religion ait une autre fonction que la morale. A commencer par la fonction de rappeler que tout est éphémère et mortel dans l'existence, et que l'homme doit
réflechir à quelque chose qui le dépasse, et par rapport à quoi il va tenter de donner un sens au petit bout de temps qui lui est imparti pour vivre. Et que pour cela la vie a besoin d'un minimum
de discipline. Cette fonction disciplinaire de la religion a très largement assuré son succès, d'autant que cette discipline servait de ciment social dans des sociétés en formation. J'imagine
difficilement le paysan médiéval pouvoir supporter toutes les souffrances de son temps sans l'espérance de l'Au-délà.

Mais nous ne sommes plus au Moyen-Age, et l'espérance d'une vie longue et relativement agréable est réalisable. Pour ceux qui ont toujours besoin d'Absolu, de dévotion et de discipline dans leur
vie, la question sera : pourquoi avoir besoin d'un Dieu? Et pourquoi Dieu, Yahvé ou Allah, plutôt que Jean-Luc ou Raymond? Et pourquoi continuer à observer des interdits, alimentaires, sexuels,
moraux, politiques, financiers, sous prétexte d'un livre écrit il y a 13 ou 19 siècles (et bien plus pour l'Ancien Testament...)?

Il ne faut pas confondre le besoin de croire et la religion. La religion est un fait collectif (on ne crée pas une religion à un) qui se base forcément sur l'argument d'autorité, tandis que la
croyance individuelle peut être libre et spontanée.

"Que ferais tu si un dieu communiste t'ordonner de voter Sarkozy? Question stupide non n'est ce paaaas? "
Non, comparaison stupide. Le communisme n'est pas une religion, et n'a pas de Dieu. Il ne repose que sur des arguments et des principes que l'on connait déjà : il n'y aura donc jamais de nouvelle
révélation ni d'archange. Et si de nouvelles idéologies apparaissent, elles sont entièrement d'origine humaine. Nous n'avons jamais rien attendu du Ciel, nous.


stoni 03/12/2009 18:53


Oh tu sais, moi j'ai mon côté Marat : plus virulent dans mes écrits que dans les faits.

Il faut savoir tenir un certain standing.

Je suis également pour une tête à la crème, évidemment.


nationalistejacobin 03/12/2009 14:28


Très sympa, cet article. Je suis de votre avis.

La question posée est en effet discutable. Malgré tout, j'aurais voté oui à l'interdiction juste pour le plaisir de voir Tariq Ramadan (et Dany bien sûr!) hurler au scandale.

Par contre, Stoni, serait-ce une bonne idée de guillotiner Dany? Ne serait-ce pas en faire un martyr? Lui donner plus d'importance qu'il n'en a? Une pompe ou une tarte à la crème dans la figure
suffit. Sans compter que la meilleure chose à faire est de voter exactement ce qu'il ne veut pas qu'on vote...


stoni 03/12/2009 11:08



Excellent !

Pour ma part, je suggère de rédiger un rapport au Comité de Salut Public et au Comité de Sûreté Générale au sujet du citoyen (sic) Cohn bendit, dans l'optique que le procureur de la république, le
citoyen Fouquier Tinville, ordonne sa convocation au Tribunal Révolutionnaire.

En tant que propagandiste officiellement agréé par la 1ère République, tout à fait personnellement, je recommande la sentence de la guillotine.

Et j'aime bien vivre deux cents ans en arrière, ça ne me gene pas.