Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

      Ce blog est lié au site www.pourlecommunisme.com, rédigé par un militant du PCF, dans le but de publier plus rapidement des positions et informations liées aux sujets du site. Il est également devenu un blog de suivi (discontinu) de l'actualité du PCF, de réactions à divers sujets n'ayant pas leur place sur le site.

     www.pourlecommunisme.com est un site qui s'attaque directement aux critiques faites contre le communisme (millions de morts imputés à l'idéal communiste, faillite économique, etc...). Il ne fait la promotion d'aucun régime existant ou ayant existé par le passé, s'efforce de comprendre les faits et de proposer des pistes pour l'avenir.

     Vous êtes anticommuniste et voulez débarasser le monde d'un jeune fou qui, selon vous, risque de faucher à nouveau des millions de vies?

Vous êtes stalino-maoïste (pardon : marxiste-léniniste-pensée-Mao-Zedong) et voulez écraser la vermine révisionniste que je suis?

Vous voulez simplement parler du communisme?

Alors ce blog est pour vous.

 

Communisme communiste révolution réforme capitalisme libéralisme argent entreprise impôt état France Europe URSS Chine USA Monde PCF NPA LCR LO UMP PS Modem élection Buffet Besancenot Laguiller Bové Marx

Rechercher

Archives

2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 01:35

Après près de deux mois d’inactivité (partielles, révisions, militantisme IRL, on ne se refait pas), je remet à jour ce blog.

Le projet de « candidature antilibérale » a échoué, Marie-Georges Buffet sera la candidate du PCF. En lisant mon billet contre le « programme antilibéral », vous pourriez penser que je m’en réjouirais. En fait, j’ai soutenu le rassemblement jusqu’à son terme en Décembre, en étant d’abord opposé à une candidature Buffet lorsqu’elle fut proposée en Juin, puis, lorsque les militant durent voter pour proposer MGB comme candidate du rassemblement, j’ai voté pour car les alternatives s’appelaient Gremetz et Karman. Puis, lorsqu’il fut évident que la candidature Buffet ne ferait pas « consensus », j’ai voté, lors du vote de la mi-décembre, pour son retrait. Mais 81% des camarades en décidèrent autrement, et je préfère suivre le parti.

Ce blog, pour autant que je puisse le mettre à jour, soutiendra donc la candidature de Marie-Georges Buffet à la présidentielle. Ce sera rude. Mais au moins la rupture du « rassemblement » permet maintenant de dire ce que je pense de nos « partenaires » :


L’attitude de la LCR


Bien avant que le PCF se fasse accuser de « noyauter » les collectifs antilibéraux, la majorité de la LCR avait déjà quitté le rassemblement, et soutenu la candidature Besancenot. Celui-ci annonçait qu’il pourrait joindre le rassemblement si un accord « clair » sur les alliances et la stratégie lui était fourni. Un accord « clair », en langage LCR, ça veut dire « pas d’alliances avec le PS, pas même pour le PCF ». Déjà, on voit mal comment faire une alliance avec un mouvement qui se permet de donner des ordres au PC. Mais surtout, il est temps de rappeler ce qu’est la LCR.

Je rappelle que hors de la présidentielle de 2002, avec le score pathétique de Hue (qu’il va falloir éviter à Buffet), la LCR n’a pas devancé le PCF au cours d’une élection (que ce soient les régionales où les listes indépendantes du PCF ont fait des scores respectables, ou les européennes où la grande alliance LO-LCR s’est effondrée à 2,9%). La LCR est de plus une petite formation politique, et le million de voix de Besancenot en 2002 n’a pas permis à la Ligue de dépasser les 4000 adhérents.  Bref, la « puissance électorale » de la LCR ne tient qu’à la bonne tête de Besancenot aux présidentielles, alors que les candidats PCF sont souvent moins « sexy » ; dans les autres consultations, la LCR retrouve son poids réel, c’est-à-dire très faible.

On voit donc mal pourquoi le PCF aurait dû accepter de sacrifier ses élus, maires ou députés, en renonçant à toute alliance avec le PS, pour les beaux yeux de la LCR. J’entends déjà la critique : « Vous renoncez à la lutte des classes au profit de la lutte des places … ! »…Il faudrait rappeler à certains à quoi sert un siège de député ou de conseiller régional ou municipal.

Le grand argument de la LCR et de LO pour justifier leur refus d’alliance avec le PS, c’est que la participation du PCF au sein de la gauche plurielle n’a pas empêché les privatisations de Jospin, entre autres. Ils oublient que, sans participation au gouvernement, la LO-LCR a encore moins de chances de peser sur les décisions ; car il y a toujours un moyen pour cela, c’est de quitter le gouvernement. C’est parce que le PCF ne l’a pas fait avant 2002 qu’il a subi la débâcle aux présidentielles. Mais avant de quitter un gouvernement, il faut d’abord y entrer. Avant de rompre des alliances avec le PS, il faut d’abord les avoir conclues.

Cela, la LO-LCR ne le comprendront jamais, eux qui pensent que « seuls la lutte paie », donc que seules les grèves, manifestations et autres mouvements sociaux pourront améliorer le quotidien des travailleurs voire amener à la révolution. Je ne tomberai pas dans l’extrême inverse en disant que seule la participation au gouvernement paie, ce serait un déni d’histoire, mais sans gauche au pouvoir les mouvements sociaux ne triomphent pas : la réforme Juppé de 1995 fut apparemment retirée pour être appliquée à partir de 1996 ; la mobilisation de 2003 a échoué face à une droite déterminée à faire passer sa réforme ; le CPE n’a été vaincu que parce que le gouvernement n’y tenait pas énormément, préférant sauver son CNE et n’étant pas soutenu par l’ensemble des experts ni de la droite. Bref, la rue seule, ça ne marche plus. En nous cantonnant dans l’opposition, nous ne pouvons rien apporter aux travailleurs, sinon un vote défouloir. 


L’attitude vis-à-vis du PS


« Ouais mais quand même…on va pas s’allier avec Ségolène ? » Royal ne peut sans doute pas rêver mieux que d’une « gauche radicale » qui ne donnerait pas de consigne de vote au second tour, sachant que les électeurs d’extrême-gauche voteront pour elle quand même (sauf si elle est éliminée avant…), puis que cette gauche radicale refuse de se « corrompre » en négociant des sièges de députés voir des postes au gouvernement. Ainsi la candidate du PS, si elle devient présidente et gagne les législatives, aura son gouvernement 100% social-libéral, et même pas besoin d’offrir une loi de modernisation sociale au PCF puisqu’il n’y aurait plus que le PS et des satellites PRS ou MDC au gouvernement. Et après Besancenot et Laguiller pesteront contre le règne du « social-libéralisme », auquel ils auront contribué.

Il ne s’agit pas d’avoir vis-à-vis du PS une attitude de gamin béat (et toujours rester dans les jupes de maman Royal) ni d’ado rebelle (s’allier ? Jamais !), mais une position réfléchie, conditionnée :

1)       Si le PS est dans l’opposition (et a fortiori la gauche radicale), on s’allie avec lui tant que son programme et sa ligne restent moins à droite que celles de l’UDF et de l’UMP  (et ça me semble encore le cas), sinon refus d’alliance.

2)      Si le PS est au gouvernement, et s’il a gouverné en privatisant, on rompt l’alliance avec lui pour les élections à venir, ce qui n’empêche pas de se ré-allier aux scrutin suivant ; sinon on maintient l’alliance.

Ca veut dire qu’à l’heure actuelle, il faut accepter les alliances avec le PS aux législatives, là où ce sera nécessaire pour sauver des députés communistes. Si ce n’est « pas clair », merci de le signaler, ça ne me semble pas très complexe pour autant (à moins que des caractères comme « moins à droite que… » vous semblent difficiles à établir, si par exemple vous considérez qu’hors de LO-LCR il n’y a que la droite). 

En conclusion, on a vu en Décembre dernier que la « gauche de la gauche » ou celle du « 29 mai » n’existait pas. Moi qui était partisan il y a quelques mois d’une alliance avec la LCR, j’ai maintenant réalisé que nous ne sommes pas de la même gauche. Il y a ceux qui veulent appliquer une politique de gauche, et ceux qui veulent gâcher des centaines de milliers de bulletins de vote avant d’appeler à ne s’allier avec personne.

Partager cet article

Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Gauche radicale - PCF
commenter cet article

commentaires