Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

      Ce blog est lié au site www.pourlecommunisme.com, rédigé par un militant du PCF, dans le but de publier plus rapidement des positions et informations liées aux sujets du site. Il est également devenu un blog de suivi (discontinu) de l'actualité du PCF, de réactions à divers sujets n'ayant pas leur place sur le site.

     www.pourlecommunisme.com est un site qui s'attaque directement aux critiques faites contre le communisme (millions de morts imputés à l'idéal communiste, faillite économique, etc...). Il ne fait la promotion d'aucun régime existant ou ayant existé par le passé, s'efforce de comprendre les faits et de proposer des pistes pour l'avenir.

     Vous êtes anticommuniste et voulez débarasser le monde d'un jeune fou qui, selon vous, risque de faucher à nouveau des millions de vies?

Vous êtes stalino-maoïste (pardon : marxiste-léniniste-pensée-Mao-Zedong) et voulez écraser la vermine révisionniste que je suis?

Vous voulez simplement parler du communisme?

Alors ce blog est pour vous.

 

Communisme communiste révolution réforme capitalisme libéralisme argent entreprise impôt état France Europe URSS Chine USA Monde PCF NPA LCR LO UMP PS Modem élection Buffet Besancenot Laguiller Bové Marx

Rechercher

Archives

14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 21:45

Je n'écrirai pas pendant les 15 prochains jours, pour la simple raison que je serai en voyage à Cuba avec le Mouvement des Jeunes Communistes de France. J'essaierai de consacrer quelques articles pertinents sur ce que j'aurais vu là-bas. C'est-à-dire ni des discours laudateurs, ni du discours hypercritique envers ce que nous auront raconté les camarades cubains.

Je sais que cela est totalement irrationnel, mais je ne peux cacher une certaine appréhension du départ. Parce que je n'ai pas pris l'avion depuis douze ans pratiquement, et parce que l'année 2009 a été gâtée en catastrophes aériennes (dans l'Atlantique et dans l'Océan Indien). C'est irrationnel car le risque de périr en voiture est déjà largement plus élevé que celui que je vais encourir en prenant l'avion. La peur du vol est certainement plus due au fait que l'on ne peut rien faire personnellement pour réduire ce risque, alors qu'on peut diminuer la probabilité de périr sur la route en améliorant sa conduite.

Si malgré tout je devais piocher le mauvais numéro et ainsi finir ma vie en avance, je tiens à faire un petit bilan. Le 10 Septembre prochain (ou le 9, ou le 11, je n'ai pas de certitude), je serai membre du PCF depuis 4 ans. J'ai passé les 30 premiers mois de cette adhésion à Niort et en Vendée, autrement dit en situation totalement passive puisqu'il ne pouvait quasiment rien se passer. A Poitiers, où j'avais milité avec le PCF contre le Traité de Rome en Mai 2005, les possibilités d'actions étaient nettement plus grandes, et la capitale poitevine fut très mobilisée contre le CPE (note: il n'y a qu'en Vienne et Deux-Sèvres que l'on parle encore du Poitou. En Vendée, le plus peuplé des trois départements de l'ancien Poitou historique, on ne l'évoque plus qu'à titre historique, tant ce cher département a développé une identité propre).

Les années 2004 et 2005, passées à Poitiers, furent fécondes (notamment avec la rédaction d'un Anti-Livre Noir du Communisme et plus généralement de mon site
www.pourlecommunisme.com
mis en ligne pour la première fois en Septembre 2005). Certes, en soi, ce n'est que du grattage de papier, ou de clavier plutôt. Mais il était fondamental de commencer par là pour savoir où en étaient mes idées -furent-elles révisionnistes ou petites-bourgeoises- avant d'entrer sur le terrain. Car, comme je le dis dans mes articles de la catégorie Présentation, je savais que ce ne serait pas le PCF qui ferait de moi un communiste.

Mais pour se mettre à l'action dans Niort, il fallait le vouloir. Au cours de l'hiver 2005-2006, c'est plutôt une sorte d'hibernation qui a commencé. Le congrès de Mars 2006, auquel j'étais présent en tant que délégué, m'a assommé sous des tonnes de baratin social-démocrate. J'avais voté contre tout le programme du parti, pour des raisons que j'ai expliquées dans l'article "Misère de l'antilibéralisme". Mais cela a servi a peu de choses, tant les scores positifs à plus de 80% s'empilaient. De ce fait, et au fur et à mesure que le mythe du grand "rassemblement antilibéral" se dissipait (refus de LO, de la LCR, puis apothéose de Décembre 2006), je m'éloignais de l'action, au profit de futilités personnelles, et même des travaux d'études qui m'avaient occupé en 2004-2005. Bien que prévisible, le coup de massue du 22 avril 2007, après 4 mois de campagne où je m'étais réinvesti, m'a fait profondément hésiter à continuer mon engagement au Parti. Je réalise que j'aurais pu - et j'en avais le temps - utiliser l'année 2007 pour faire une critique détaillée et en règle du programme antilibéral et de la démarche qui le sous-tendait. Mais je savais aussi que ces deux années (2006-2007) seraient recouvertes par la chape de plomb de l'antilibéralisme jusqu'à la présidentielle, puis ensuite ce fut le débat sur la liquidation du Parti temporairement réglé par un statu quo en Décembre 2007. Mais même dans un tel contexte, l'attentisme est une erreur. Lorsque la ligne générale du parti est mauvaise, on doit toujours continuer les luttes sur le terrain. Lorsque l'on n'est pas soi-même engagé dans les luttes (c'était mon cas, étant étudiant dans une petite unité universitaire difficilement mobilisable), et que l'on est dans une région à faible potentiel militant, on étudie, on écrit, et on fait passer l'information, surtout avec cet outil irremplaçable qu'est le Net.

2008 a été plus clémente tant pour moi que pour le Parti. Par un relatif maintien aux municipales et aux cantonales pour le Parti, par une année de fin d'études particulièrement chargée pour moi, tout en m'impliquant dans la préparation du Congrès.

Si une défaillance aéronautique devait m'entraîner dans les abysses demain ou le 29 Juillet à mon retour, je laisse donc un site équivalent à un livre de 360 pages (à 2500 caractères par page), ce blog (valant déjà plus de 250 pages).

L'impression d'avoir perdu les années 2006-2007 (et d'autres avant 2004) me pèse. J'aurais pu écrire et lire beaucoup plus, faire de meilleures études, et agir davantage sur le terrain. Sur les huit dernières années de ma vie, j'ai l'impression d'en avoir vécu quatre. C'est dans ces conditions qu'on se sent vivre avec une partie de son propre cadavre attaché comme un boulet au pied.

Toute discussion qui ne prépare pas une action est inutile, disait Thorez. C'est pour cela que, si Dieu/le Hasard/le Matérialisme Dialectique me prête vie, vous aurez, outre des retours de Cuba, des lectures de Marx en rapport avec la crise et les questions du programme économique du PCF, à partir du 29 ou du 30 Juillet.

Partager cet article

Repost 0
Published by DiadoreCronos - dans Présentation
commenter cet article

commentaires

Julien 18/07/2009 00:30

Ton vol aller s'est a priori bien passé, pas entendu parler au JT. Bonne chance pour le retour. :)

stoni 15/07/2009 11:59

Eh ben !!!Bon voyage.