Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

      Ce blog est lié au site www.pourlecommunisme.com, rédigé par un militant du PCF, dans le but de publier plus rapidement des positions et informations liées aux sujets du site. Il est également devenu un blog de suivi (discontinu) de l'actualité du PCF, de réactions à divers sujets n'ayant pas leur place sur le site.

     www.pourlecommunisme.com est un site qui s'attaque directement aux critiques faites contre le communisme (millions de morts imputés à l'idéal communiste, faillite économique, etc...). Il ne fait la promotion d'aucun régime existant ou ayant existé par le passé, s'efforce de comprendre les faits et de proposer des pistes pour l'avenir.

     Vous êtes anticommuniste et voulez débarasser le monde d'un jeune fou qui, selon vous, risque de faucher à nouveau des millions de vies?

Vous êtes stalino-maoïste (pardon : marxiste-léniniste-pensée-Mao-Zedong) et voulez écraser la vermine révisionniste que je suis?

Vous voulez simplement parler du communisme?

Alors ce blog est pour vous.

 

Communisme communiste révolution réforme capitalisme libéralisme argent entreprise impôt état France Europe URSS Chine USA Monde PCF NPA LCR LO UMP PS Modem élection Buffet Besancenot Laguiller Bové Marx

Rechercher

Archives

14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 18:46

      Le 34ème Congrès du PCF s'est bien déroulé, et mal terminé. La direction a bien joué (ce qui lui était relativement facile): se faire passer pour le défenseur du PCF contre ceux qui voulaient sa "métamorphose". Ce terme flou qui a fait l'objet de débats acharnés Samedi pour savoir si on le maintiendrait dans le texte ou non. Ce mot, "métamorphose", est relatif à un changement de forme du PCF. Or, qu'est-ce que le changement de la forme d'un parti sinon le changement : 1) de ses symboles, 2)de son nom?
      Les liquidateurs, regroupés dans une liste "pour une alternative communiste" (les lettres "post" ayant été oubliées avant "communiste", malencontreusement sans doute) ont eu aussi une connaissance rôdée du système: il ne sert à rien de se présenter devant les militants, de soumettre son texte aux voix comme aurait pu l'être le fameux "4ème texte", il suffit d'avoir son réseau de candidats probables à la délégation au Congrès National. Puis de geindre sur l'atteinte à "la diversité", la liste de conseillers nationaux proposée par la direction et guidée par marie-georges Buffet étant supposée fermée aux refondateurs. Connerie: Roland muzeau, député, membre de la section de Gennevilliers, est membre de cette liste. Sa section, lors de la conférence fédérale du 92, a proposé clairement la création d'un autre parti politique. Patrice Cohen-Seat est également membre de la liste de la direction.

     Au final, les scores (sur 818 exprimés) sont:

Pour la liste mgb : 68% des exprimés
Pour la liste liquidatrice dirigée par Vieu: 16%
Pour la liste de Nicolas marchand, dont on a mal compris le rôle si ce n'est de tester le poids du réseau ANR (dont des membres éminents sont pourtant sur la liste mgb, tels Frédéric Boccara ou Yves Dimicoli) : moins de 6%
Pour la liste du texte unitaire, regroupant André Gérin, Jean-Jacques Karman et Emmanuel Dang Tran :  10%

       Notre glorieuse candidate à la présidentielle de 2007 est donc à nouveau secrétaire nationale. Prime aux perdants. Il est certain, au regard du spectacle donné par le Congrès, que si quelqu'un avait dit clairement que notre direction sortante était une direction de perdants, il aurait été hué au nom des sacro-saints "Respecte les camarades!!" (il est interdit de s'attaquer aux personnes au PCF, même lorsqu'on ne s'attaque pas aux personnes mais à leur bilan politique) et "Nous sommes tous coupables [de nos échecs]!" (donc pas seulement la direction). Désolé, mais tous les communistes ne sont pas à l'origine, ni de notre programme, ni de notre stratégie, ni de notre campagne de 2007. Une partie d'entre nous avaient refusé les fameux rassemblements antilibéraux (je n'en faisais pas partie, je le dis franchement). Une partie d'entre  nous avaient critiqué la participation au gouvernement Jospin, surtout lorsque nous étions passé aux privatisations. Des années après, il était toujours de fait proscrit de condamner cette participation au gouvernement, tout comme le bilan des rassemblements antilibéraux se résume .à quelques banalités du genre "ça n'a pas marché" (merci, on était au courant). Il faudrait se demander si nous n'avions pas eu tort d'entrer dans ces processus, et peu importe si la majorité d'entre nous avaient voté pour en l'époque. La majorité peut avoir tort. Sauf au PCF, où les actes de la direction sont toujours bons, puisque c'est la direction, donc qu'elle a été élue (avec les conditions démocratiques plus qu'imparfaites que l'on sait), donc elle a raison, peut importe que les résultats finaux soient catastrophiques!


       Le plus important reste à faire : travailler sur le terrain, avec les militants.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

el diablo 15/12/2008 23:51

Le PCF est verrouillé au sommet: impossible d'amender sa politique liquidatrice. Militer en son sein, même sur une base de luttes des classes n'est-ce pas servir d'alibi à la direction dont l'objectif (abouti) était de faire de ce parti dit "communiste" une coquille vide?

DiadoreCronos 16/12/2008 11:29


Le problème est que quitter le Parti est là encore ce que veut la direction. Et que ce n'est pas plus efficace. Le travail de coordination interne des opposants reste encore largement à faire. Nous
avons de nombreuses fédérations à conquérir, il nous faut des animateurs de l'opposition dans chaque région, si possible dans chaque fédération d'importance.


Jihad WACHILL 15/12/2008 21:51

Cette analyse est malheureusement lucide et pertinente...