Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

      Ce blog est lié au site www.pourlecommunisme.com, rédigé par un militant du PCF, dans le but de publier plus rapidement des positions et informations liées aux sujets du site. Il est également devenu un blog de suivi (discontinu) de l'actualité du PCF, de réactions à divers sujets n'ayant pas leur place sur le site.

     www.pourlecommunisme.com est un site qui s'attaque directement aux critiques faites contre le communisme (millions de morts imputés à l'idéal communiste, faillite économique, etc...). Il ne fait la promotion d'aucun régime existant ou ayant existé par le passé, s'efforce de comprendre les faits et de proposer des pistes pour l'avenir.

     Vous êtes anticommuniste et voulez débarasser le monde d'un jeune fou qui, selon vous, risque de faucher à nouveau des millions de vies?

Vous êtes stalino-maoïste (pardon : marxiste-léniniste-pensée-Mao-Zedong) et voulez écraser la vermine révisionniste que je suis?

Vous voulez simplement parler du communisme?

Alors ce blog est pour vous.

 

Communisme communiste révolution réforme capitalisme libéralisme argent entreprise impôt état France Europe URSS Chine USA Monde PCF NPA LCR LO UMP PS Modem élection Buffet Besancenot Laguiller Bové Marx

Rechercher

Archives

1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 23:16

180px-Portable_78_rpm_record_player.jpgBon, pour la nouvelle année (que je vous souhaite bonne etc...), je prends une résolution : écrire beaucoup plus souvent.

Et plus court.

 

On commence cette année par la proposition de nouveau parti anticapitaliste voulue par la LCR. Comme je l’avait déjà écrit en Avril dernier, Besancenot est loin d’avoir réalisé une performance le 22 avril dernier. Il n’a fait que récupérer une minorité de l’ancien électorat d’Arlette Laguiller, qui s’effondrait dans le même temps. Les voix trotskystes (LO, LCR, PT) ont connu une régression comparable à celle du PCF entre le premier tour de 2002 (10.5% pour LO-LCR-PT, 3.4% pour le PCF) et celui de 2007 (5.7% et 1.9%). Bref, du fait du vote utile et de la montée de la participation, « nous » (l’ensemble dit « Gauche radicale », « Extrême-gauche ») avons tous régressé,  Besancenot ayant juste remporté la palme de la meilleure voiture-balai.

 

Ensuite, la progression de la LCR comme parti existe, je ne le nierai pas (la ligue faisait 1% aux législatives 2002, le double en 2007 ; ceci dit, il faut départager les candidatures dites « antilibérales », « unitaires », là où elles ont existé). En termes d’adhésions, la Ligue progresse, mais sans doute moins qu’elle le dit (2000 « prises de contact » depuis la présidentielle ne font pas 2000 adhésions, ce qui aurait représenté une progression considérable par rapport aux maigres effectifs antérieurs de la LCR…).

 

Venons-en au parti lui-même. Sur ce texte de la Direction nationale de la LCR (http://lcrcalvados.fr/spip.php?page=imprimer&id_article=549), on lit les morceaux de bravoure suivants : « 3/ Nous ne pouvons pas compter sur le PS pour conduire une opposition digne de ce nom. Converti au libéralisme, miné par les ambitions, de plus en plus obnubilé par l’alliance avec les centristes, le PS ne peut pas conduire un changement de politique qui permette concrètement d’améliorer le sort de millions de personnes. Il a abdiqué toute velléité de contestation de l’ordre établi pour se plier à la logique de la mondialisation financière et impérialiste. Quant à la direction du Parti communiste, elle n’offre aucune perspective indépendante du PS et s’enferme dans sa propre crise. 

Toute alliance institutionnelle avec le PS est vaine, source de nouvelles désillusions

 

« Concrètement, nous souhaitons un débat commun avec toutes celles et tous ceux, individus, équipes militantes, courants politiques :

 qui veulent défendre un programme anticapitaliste dans les luttes et aux élections ;

 qui se situent dans la plus stricte indépendance avec le PS et refusent de cogérer les institutions avec celui-ci, voulant centrer leur activité sur la lutte des classes, la mobilisation sociale et politique »

Même une alliance municipale ? Départementale, régionale ? N’y a-t-il pas des circonstances pour s’allier ici tout en le refusant ailleurs ? A Niort par exemple, plusieurs membres de la section PCF étaient très critiques vis-à-vis de la municipalité PS sortante (où le PCF a des élus cependant). Mais plutôt qu’une liste indépendante, le PCF a préféré l’alliance avec la candidate élue par les militants PS, en l’occurrence la députée Geneviève Gaillard, face à l’ancien édile, Alain Baudin, qui se représente en dépit du vote des militants de son parti. Et ce même si Geneviève Gaillard a fait partie des députés PS du « Non » en 2005, et qui aujourd’hui soutiennent le traité sarkozyen. J’ai pour ma part appelé à refuser de confondre le mandat de député et de maire, et de ne pas s’opposer à une candidate municipale du PS parce que l’on s’oppose à son bilan de députée. Une liste indépendante du PCF allié aux autres «gauches radicales » aurait pu mener à deux effets complètement indésirés : la victoire de la droite, ou même la réélection de l’ancien maire ex-PS dont nous dénoncions justement la gestion...

 

Il va de soi qu’il ne s’agit en rien d’une politique de fidélité systématique au PS. Mais là, nous avons en toutes lettres une politique d’opposition systématique. Je ne développe pas plus, tout étant déjà écrit ici (http://pourlecommunisme.over-blog.com/article-5095448.html).

Partager cet article

Repost 0

commentaires